En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Voyage à Bruxelles 2014

Tous les articles (5)
  • Visite du Mémorial de la Shoah ( Paris) dans le cadre du voyage "Europe 1914-2014) ( partie 1)

    Par MICHEL PELE, publié le lundi 19 mai 2014 15:38 - Mis à jour le mercredi 21 mai 2014 18:11

    Le Mémorial de la Shoah, un lieu de souvenirs et d’émotions

     

    Le Mémorial de la Shoah est un musée et centre de documentation qui a comme but de transmettre la mémoire et enseigner la Shoah. Le mot "Shoah" vient de l'hébreu: שואה, « catastrophe », et désigne l'extermination par l'Allemagne Nazi, l'holocauste. Ce mémorial a ouvert ses portes au public en janvier 2005, sur le site du Mémorial du Martyr Juif Inconnu, à Paris. Tournée vers l'avenir, cette institution est un pont jeté entre les femmes et les hommes contemporains de la Shoah et ceux qui n'ont pas vécu, ni directement ni par la médiation de leurs parents, cette période historique. À l'arrivée du lieu, nous trouvons "Le Mur des Justes" qui porte les noms de près de 3400 hommes et femmes qui ont contribué au sauvetage de Juifs en France pendant la Seconde Guerre mondiale.

    En continuant la visite, nous trouvons "Le Mur des noms", qui perpétue le souvenir de 76 000 Juifs, parmi eux 11 000 enfants, déportés de France dans le cadre du plan nazi de la destruction des Juifs d'Europe, avec la collaboration du gouvernement de Vichy. La plupart on été assassinés dans des camps d'extermination. Tous ces Juifs ont leur nom gravés sur les murs des noms. Nous y avons retrouvé le nom de tous les membres de la famille Besso qui avaient été arrêtée à la Baule en juillet 1942 et que nous avions étudiée en cours d'histoire

    Puis nous avons continué la visite par "Les lieux du souvenir", où se situent le parvis et la crypte. Dans la crypte située sous le parvis se trouve une étoile de David en marbre noir avec une flamme à l’intérieur qui représente le souvenir. C'est le tombeau symbolique des six millions de Juifs morts sans sépulture. Le mur du fond de la crypte porte une citation biblique, en hébreu: "Regardez et voyez s'il est douleur pareille à ma douleur. Jeunes et vieux, nos filles et nos fils fauchés par le glaive.

    Au même niveau que la crypte, le "fichier juif", où se trouvent les fiches de Juifs arrêtés et déportés. Ces fiches sont les seuls moyens de nous souvenir de ces personnes dont toutes traces de vie ont été détruites. Nous voyons alors le but des Allemands Nazis: tenter d'éradiquer ces personnes de la surface de la terre.

    Et pour finir la visite, nous avons visité les deux salles de musées, où se trouvent plusieurs documents et articles sur la période du nazisme, telle que des vidéos de Juifs qui ont survécu, des vêtements, des lettres, etc. C'était une visite très touchante et qui nous a fait nous questionner sur les limites de l'homme et qui nous a fait prendre conscience qu'il est nécessaire de construire encore et toujours « un rempart contre l'oubli, contre un retour de la haine et le mépris de l'homme », selon les mots d'Éric de Rothschild, président du Mémorial.

    Quelques témoignages d’élèves :

    « Selon moi, ce mémorial nous montre vraiment ce qui s’est déroulé durant la guerre, avec de vrais témoignages, d’objets… C’était très émouvant.

    « Un véritable héritage de la seconde guerre mondiale. »

    « Cette visite a été très touchante. Ce lieu dégage un souvenir et une émotion omniprésente. Un sentiment de paix et de respect pour une population qui a été meurtrie. Une atrocité comme celle-ci ne doit jamais être reproduite. »

     

    Lorena, Fabiana, Paul , Jérémy , élèves de 1 ère ES 2

     

     

     

  • visite du centre de Bruxelles dans le cadre du voyage du centenaire 1914-2014

    Par MICHEL PELE, publié le mercredi 21 mai 2014 17:33 - Mis à jour le mercredi 21 mai 2014 18:09

    Visite du centre historique de Bruxelles ( Avril 2014)

    L'après-midi du Jeudi 24 Avril, nous avons visité par groupes de 4/5 en autonomie le vieux Bruxelles à l'aide d'une carte et d'indications .Nous avions certains lieux recommandés et ce fut un parcours pédagogique et touristique à la fois. Nous avons découvert divers bâtiments durant notre visite, dont certains plutôt originaux, voyez par vous même :

    • Le Manneken Pis , une des plus grandes attractions de la ville, attirant beaucoup de touristes et les commerces l'on bien compris en s'installant à proximité (boutiques de souvenirs, glaciers ...)

    • La Grand-Place est une place centrale de Bruxelles d'architecture de la Renaissance flamande et classée par l'UNESCO .On peut y voir notamment l'Hôtel de ville et constater une effervescence commerciale ( nombreuses boutiques

    • Des fresques de la BD belge sur les bâtiments qui accompagnaient notre parcours avec par exemple une fresque de Tintin.

    • La Bourse de Bruxelles date de 1873 et est au centre de multiples bâtiments et commerces qui l'entourent.
    • le centre historique de la ville, plus ou moins délimité par l’emplacement des anciennes murailles de la seconde enceinte aujourd'hui constitué de nombreux boulevards. La forme géométrique de cette partie de la cité la fait également désigner sous le nom de Pentagone ou de Cœur de Bruxelles. Le quartier du centre conserve quelques vestiges de la première enceinte de Bruxelles du 18e siècle.

    • La Maison du Roi est un édifice de style néogothique situé sur la Grande place de Bruxelles, au nord de la place, face à l’Hôtel de Ville. Autrefois bâtiment qui a fait la gloire de Bruxelles, à partir de 1928, l'ensemble du bâtiment est affecté aux collections du musée.

    Après avoir visité la grande place, ses rues, ses bâtiments prestigieux et ses magasins alentours, nous sommes repartis avec pleins de bons souvenirs en tête, contents d'avoir pu voir la face « historique » de Bruxelles.

     

    H. Milcent/ J. Blain / E. Vince - 1ES2

     


     

  • Visite du port d'Anvers dans le cadre du voyage du centenaire 1914-2014

    Par MICHEL PELE, publié le mercredi 21 mai 2014 18:08 - Mis à jour le mercredi 21 mai 2014 18:08

    Le port d’Anvers

     

    Le mercredi 23 avril ,nous sommes allé visiter le port belge d’Anvers (en néerlandais : Haven van Antwerpen). Dans ce port, nous avons découvert les divers entrepôts (pour le cacao et le café) et nous avons vu les camions qui viennent sur les quais réceptionner les conteneurs et les transporter par route. Nous avons fait le tour de ce port en car et découvert l’estuaire de l'Escaut par lequel entrent les bateaux venant de la mer du nord.

     

    Le port fût élargit grâce au creusement d’un bassin artificiel mais Napoléon Bonaparte voulait le transformer en un port militaire pour attaquer l’Angleterre.

    C'est l'un des plus grands ports européens (le deuxième port après Rotterdam et le 12ème port mondial), il entraîne toute une économie autour de lui : il est la principale activité économique de la ville d’Anvers.

    Il profite d'une position stratégique en Europe grâce à un important réseau de navigation intérieure (Escaut, Meuse via le Canal Albert, Rhin) qui permet de distribuer une grande partie des marchandises transportées par mer dans une grande partie du continent, d'un réseau autoroutier reliant les grandes villes belges et européennes, et d'un réseau ferré .

     

    Voici quelques chiffres concernant le port : une superficie de 13 057 ha ,une longueur de quais de 163km, 556 ha de superficie d’entrepôts couverts servent à stocker les marchandises,1650 employés, des ouvriers portuaires, des douaniers, des agents de la police maritime, des agents maritimes, des réparateurs de bateau.

     

    Ce carrefour est une plate-forme maritime et fluviale de première importance en Europe qui constitue une des grandes portes d'entrée de l'Europe sur la mondialisation . Ce port appartient donc à la fameuse Northern range (la « rangée du nord »), qui est la principale façade maritime de l'Europe et qui est donc constituée de plusieurs ports.

     

    Le port d’Anvers continue d’innover et de s'agrandir pour rester un port compétitif  à l'échelle européenne et  mondiale.

    Tom Lemonnier / Enguerrand Terrom / Victor Genaudeau - 1ES 2

  • Voyage à Bruxelles des classes de 1ères ES/L, 22-25 avril 2014

    Par HELOISE MENARD, publié le samedi 26 avril 2014 22:46 - Mis à jour le jeudi 1 mai 2014 16:31

    En ce centenaire de la déclaration de la Première Guerre Mondiale, les classes de 1ères ES et L sont parties sur les traces de la construction européenne au cours du XX° siècle. Ce projet a été conjointement organisé par les professeurs d’histoire-géographie (Mmes Perrin et Ménard et M. Pelé) et de SES (Mme Lanoé et MM. Goujon et Brard) des classes de 1ères.

     

    Le voyage commence mardi 22 avril par l’Historial de Péronne et le « Circuit du Souvenir » sur les champs de bataille de la Somme. 

     

    A Beaumont Hamel, des tranchées conservées quasiment dans l’état permettent aux élèves de se rendre compte de la violence des combats.

     

    Mercredi 23 avril, la géographie et l’économie sont à l’honneur avec la visite commentée du port d’Anvers.

    Second port européen, c’est un important centre pour les hydrocarbures et le 2° cluster chimique mondial, derrière Houston. Inlassablement, les charriots cavaliers chargent et déchargent des conteneurs sur d’immenses navires, sur des péniches remontant l’Escaut, sur des poids-lourds ou encore sur des plate-formes ferroviaires à destination de toute l’Europe.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La journée s’achève au M HKA, l’un des plus importants musées d’art de Belgique, qui abrite des oeuvres d’artistes contemporains. Au sommet de cette ancienne halle aux grains, une terrasse permet d’admirer l’Escaut et une partie de la ville.

     
    La journée du jeudi 24 avril est consacrée à l’Europe, et s’ouvre par la  découverte du Parlementarium, qui retrace les étapes de la construction  européenne. 

     

    Les 1ères ES sont ensuite reçus à l’Espace Interregional Européen, où deux chargés de mission leur expliquent le rôle de l’EIE auprès des régions et de l’Union Européenne.

     

    Les élèves partent rejoindre les 1ères L aux musées royaux situés sur le Mont des Arts. Surplombant la ville, l’énorme bâtiment abrite une impressionnante collection de maîtres flamands du Moyen Age et de la Renaissance (Brueghel, Metsys, Bosch, pour ne citer qu’eux) ainsi que les trois étages du musée Magritte. Ce dernier abrite des oeuvres du célèbre peintre belge, mais également d’autres documents et oeuvres d’artistes contemporains du peintre. 

     

    Enfin, les élèves sont partis arpenter les rues de la vieille ville de Bruxelles puis le groupe s’est reconstitué sur la magnifique Grand Place baignée de soleil. Nous poussons jusqu'aux serres du jardin botanique pour faire une dernière photo de groupe. Il en faut, de l'espace, pour tenir à 75 !

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

     

    Vendredi 25 avril nous voit quitter la capitale belge, en direction de Paris, où nous sommes attendus au Mémorial de la Shoah. 

     

    A une encablure de Notre Dame et des quais de Seine, l’imposant bâtiment a été inauguré en 2005 et porte sur ses murs les noms des 76 000 Juifs français déportés durant la Seconde Guerre Mondiale. Seuls 3000 d'entre eux reviendront des camps de la mort.

    A l’extérieur du bâtiment sont inscrits les noms des 3700 Justes parmi les Nations, hommes et femmes ayant sauvé des personnes juives durant la guerre.

    Dans la crypte, une flamme du souvenir brille perpétuellement, entourée d’urnes contenant des cendres ramenées du camp d’Auschwitz et mêlées à la terre d’Israël, selon la coutume juive.

    L’exposition permanente montre des parcours individuels, de nombreuses photos et vidéos, afin de perpétuer le devoir de mémoire. 

     
     

    Ce voyage court mais bien rempli correspond à plusieurs thèmes des programmes d’histoire-géographie et de SES des classes de 1ères ES/L, et s’inscrit pleinement dans la démarche du Lycée Jacques Prévert, qui a récemment reçu un label à l’occasion des commémoration du Centenaire de la déclaration de la Première Guerre Mondiale. Hôpital militaire américain durant la Première Guerre Mondiale, notre lycée est donc également un lieu chargé d'histoire, qui a fêté son propre centenaire en 2012.

     

  • les nouvelles sont bonnes

    Par admin prevert, publié le jeudi 24 avril 2014 15:09 - Mis à jour le vendredi 25 avril 2014 14:23

    Le voyage se passe très bien.

     

    Retour prévu le vendredi 25 avril à 21h30.

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs